Emailing : 6 conseils avant de vous lancer

Enveloppe avec une étiquette "Black Friday", symbole de promotions envoyées par emailing

81% des entreprises utilisent l’emailing comme leur premier canal d’acquisition client et 59% des marketers indiquent que l’emailing est le levier marketing qui ramène le plus haut ROI.(source : connextdigital.com)
De quoi lever le doute sur l’intérêt, ou pas, de communiquer par email auprès de vos clients et vos prospects.
Vos contacts apprécieront de recevoir des informations de votre part, à condition de respecter quelques règles…

Bien connaître votre cible

Pour éviter que vos emails soient considérés comme des spams, il y a une règle d’or à respecter : mettez-vous à la place de vos contacts.
Ce qui implique de parfaitement connaître votre cible et ses attentes, particulièrement pour définir les contenus que vous allez proposer.

  • Quelles informations les intéressent ? Des conseils ? Des informations techniques ?
  • Seraient-ils sensibles à une promotion sur vos produits ?
  • Etc..

Répertorier et organiser vos contacts

Et ce n’est pas forcément aussi évident que ça.
Vous êtes multi casquettes, ok, mais pour autant vous n’avez pas forcément pensé à répertorier régulièrement vos prospects et vos clients dans un dossier dédié.
Vous les avez quelque part, ça c’est sûr, mais où ?…
A moins que vous soyez ultra organisé.e, il va donc falloir commencer par construire vos fichiers de contacts.
Une fois ce travail effectué, il vous suffira d’ajouter chacun de vos nouveaux prospects ou clients dans vos bases.

Prévoir un lien de désabonnement (RGPD)

Vous avez probablement entendu parler du RGPD, règlement Européen de protection des données personnelles  entré en vigueur l’été dernier.
Il est primordial de laisser le choix à vos contacts de continuer à recevoir vos informations ou pas.
Il faudra donc impérativement placer un lien désabonnement dans vos emailings.

Nettoyer vos bases de contacts après chaque envoi

Chaque envoi donne lieu à des retours d’emails, principalement erronés ou désinscrits.
Comme je l’ai indiqué plus haut, pour éviter un mécontentement justifié de vos contacts, supprimez impérativement ceux qui ont demandé leur désinscription.
Supprimez ou modifiez également les emails faux, les contacts qui ont changé d’employeur ou d’email, etc…
Oui c’est un travail laborieux et franchement rébarbatif, surtout lors des premiers envois.
Mais il est indispensable pour optimiser votre taux d’ouverture  et préserver votre réputation auprès de vos cibles.

Définir la fréquence et la périodicité de vos emailings

Définir le jour, l’heure et la fréquence de vos emailings dépend de plusieurs facteurs :

  • Le domaine d’activité
  • La cible (B to B ou B to C ? Commerçants ou libéraux ?…)
  • La période (vacances scolaires ? Saison ?)
  • Le contenu (information ? Promotion ?…)

Ce n’est pas évident au départ mais rassurez-vous, ces facteurs vont s’affiner au fur et à mesure de vos envois.
N’hésitez pas à tester des heures et des jours différents, vous verrez rapidement des tendances se dégager.

Utiliser un logiciel emailing adapté

Il existe plusieurs logiciels d’emailings faciles à prendre en main Mailjet ou Mailchimp parmi les plus connus.
Les avantages à utiliser ces outils sont nombreux :

  • Le budget : ils sont souvent gratuits pour des petits volumes d’envois (environ 200 emails/jour) et les tarifs restent très raisonnables pour des volumes plus conséquents.
  • Le professionnalisme : vous pouvez créer un emailing personnalisé, ajouter vos photos, vos contenus, le tout dans un modèle HTML optimisé,
  • Les statistiques d’envoi : vous accédez à tous les détails indispensables pour mesurer la portée de vos emailings (taux d’ouverture,taux de clic, détail des liens cliqués, etc…).

Ces quelques conseils devraient vous permettre de débuter dans de bonnes conditions, à vous de jouer !

Cet article vous été utile ? Partagez-le !

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

Vous avez un projet et les questions se bousculent ?